CONSEIL : respect du produit afin d’éviter la malfaçon

Lutte contre les malfaçons dans le bâtiment
Lutter contre les malfaçons dans le bâtiment, pourquoi ?
14 avril 2016
Nous pouvons vous aider
18 mai 2016

Respecter les produits utilisés, c’est gagner en qualité !

Force a été de constater que certains professionnels du bâtiment sont peu formés aux produits qu’ils utilisent et respectent peu les règles de celui-ci pour gagner du temps.

Un client s’est fait posé du linoléum. Peu de temps après la fin des travaux, une odeur nauséabonde persistait et le linoléum gondolait. Pourquoi? Le professionnel n’avait pas respecté le temps de séchage du ragréage avant de poser le linoléum. Preuve à l’appui:

Image 1 : La pièce a été ragréé, le produit n’est pas sec. Surtout, il ne faut pas déposer le lino tout de suite.

1_ragreage_non_sec

Image 2 : On remarque la différence de couleur entre l’endroit sec et l’endroit non sec

NON SEC : on ne pose pas / SEC : on peut poser

2_ragreage_non_sec_cta-16

Image 3 : Après avoir éventré le lino qui cloquait, on a constate que la colle et le ragréage étaient humides. C’est ce qui donnait l’odeur nauséabonde.

Le professionnel a voulu aller vite pour poser le lino. Il a fait croire au client que le grossiste lui avait vendu un produit imparfait. Pas du tout! Le professionnel n’a pas respecté le temps de séchage prévu.

3_ragreage_colle_non_seche_cta

Image 4 : La pièce est terminée. Le professionnel a refait les travaux à sa charge et a respecté le temps de séchage. Là, on peut dire que c’est un vrai travail de pro!

4_apres_travaux_refection_bureau

Grâce à nos conseils, nous avons évité à notre client un conflit avec l’entreprise. Celle-ci a repris les travaux dès le lendemain. Il n’y pas eu besoin de faire constater la malfaçon par les experts d’assurance de chaque partie, ni d’entrer dans un procédure judiciaire longue et coûteuse! A la fin du chantier, le client et l’entrepreneur étaient satisfaits.

CONSEIL : Respecter le temps de séchage des produits, c’est éviter de la malfaçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + sept =